cancer-alzheimer-quand-une-maladie-en-chasse-une-autre-par-patrick-lambert

Cancer / Alzheimer : quand une maladie en chasse une autre, par Patrick Lambert

 

Le risque de développer un cancer semble être d’autant plus grand que le risque de développer une maladie d’Alzheimer est faible (Erin ABNER, épidémiologiste à l’université de Kentucky, USA). Une méta-analyse de 2020 montre que cette diminution du risque est de 11%, faible mais significative.

Pour éliminer les facteurs confondants, la sélection des patients, 785,  s’est portée sur les primo-consultants en cancérologie, sans signe de démence. Le diagnostic d’Alzheimer était fait à l’autopsie, sur la présence de substance amyloïde et de protéine Tau en plaques cérébrales. Cette corrélation négative a été confirmée par la présence moins fréquente dans cette population en cancérologie d’un gène APOE de vulnérabilité de la maladie d’Alzheimer. Les études ne sont significatives que pour ce type de démence.

L’explication serait que la réponse au stress cancéreux protègerait, avec la production de vimentine (élément du squelette de la cellule) et d’anhydrase carbonique, contre ce type de démence. Une autre explication reviendrait sur cette prédisposition génétique qui, en générant trop de PIN1 (enzyme de régulation de la prolifération cellulaire) cancérigène, diminue la formation de biomarqueurs de la maladie d’Alzheimer. C’est l’inverse avec la p51 (médiateur cellulaire de la réponse au stress), anticancéreux, mais contribuant aux maladies neurodégénératives.

Une exception de taille à ce phénomène épidémiologique. Le mélanome, cancer de la peau, présente une forte corrélation avec le risque de maladie de Parkinson. Ses métastases sont souvent cérébrales ; elles sécrètent de la substance ß-amyloïde. Le processus serait une neutralisation des astrocytes, avec comme conséquence, la paralysie du système immunitaire cérébral, système porté par la microglie qui ne peut plus lutter contre la neuro-dégénérescence.

Patrick Lambert

Psychiatre, praticien hospitalier au CHU de Nantes, diplômé en médecine légale, responsable du Centre d’Activité Thérapeutique à Temps Partiel du secteur 1 de l’agglomération nantaise, psychothérapeute fondateur de la psychagogie scotocentrée, auteur de “L’analyse psychagogique des rêves”, éditions Fabert.

Directeur et formateur E3PI en Psychopathologie et Analyse psychagogique des rêves.

La vie de l’école

Initiation à l’approche systémique, avec Michaël Félus

Formation

Initiation à l’approche systémique, avec Michaël Félus

Lire l'article
Initiation à la psychanalyse adlérienne, avec Didier Manez

Formation

Initiation à la psychanalyse adlérienne, avec Didier Manez

Lire l'article
Psychologie complexe selon Jung, avec Patrick Lambert

Formation

Psychologie complexe selon Jung, avec Patrick Lambert

Lire l'article

Localisation

E3PI, 32 rue Emile Barrière, 31200 Toulouse
- Contactez-nous par email : CLIQUEZ ICI
- Par téléphone : 05 61 12 52 62

Accessibilité

5 minutes à pied du métro
Ligne B : arrêt Barrière de Paris
Garage à vélos à disposition

Mobilité réduite

Locaux en rez-de-chaussée adaptés PMR